Lumières

La lumière constitue un des axes plastiques de l’artiste, dont il travaille les possibilités et les effets depuis de nombreuses années, depuis ses “Electric Shadows”, au début des années 2000, jusqu’à la peinture au pigment fluo luminescent que révèle l’ultraviolet. Electric Shadow, Zevs Le spectre de la lumière est partout présent dans l’exposition. C’est le […]

Un humanisme

Dès le début de sa carrière, Zevs s’intéresse à la culture contestataire et à ses expressions, urbaines ou plastiques. De même que le “Visual Kidnapping”, dont est racontée l’histoire au dernier étage du donjon tenait d’une réflexion critique sur l’activisme, la plupart de ses interventions en milieu urbain visaient à déconstruire les fondements implicites de la […]

De l’original et de la copie

Les notions d’”original” et de “copie” tissent quelques-uns des fils conducteurs de l’exposition. Zevs a souvent joué sur ces ambiguïtés entre le “vrai” et le “faux”, l’authentique et la contrefaçon, manière de poser un regard critique sur la société de consommation, ses diktats et ses désirs. Ainsi, le “vrai-faux” sac de la Joconde, ressemblant dans […]

La logique des logos

La réflexion critique sur les marques et les logos tient une place importante dans l’œuvre de Zevs. En 2004, il avait réalisé une affiche constituée d’éléments typographiques entièrement volés aux logos. Zevs choisit dès lors de s’attaquer au logo publicitaire dans l’espace public, Nike, Coca-Cola ou McDonald’s. Puis, il s’intéresse aux logos des marques de […]

Les pouvoirs en question

Résidence royale puis prison, le château de Vincennes concentre en ses murs, une longue histoire du pouvoir. L’exposition participe ainsi de la réflexion critique que mène ZEVS sur cette notion, que ce monument incarne historiquement, en tant que lieu d’exercice du pouvoir politique puis dans sa fonction pénitentiaire. Remise en question de ce pouvoir, surtout […]